Comment fashiontruck Canada a-t-il fait ses débuts au Canada

September 29, 2015

fashiontruck-canada

Qu’obtenez-vous lorsque vous ajoutez des présentoirs à vêtements, une salle d’essayage et une caisse enregistreuse à un camion utilitaire? Vous obtenez la création d’Emily Dobbie et d’Ashley Barber, copropriétaires du camion de mode fashiontruck Canada.

En mars 2014, Emily et Ashley ont ouvert leur premier camion de mode, Eve, en collaboration avec MasterCard, créant ainsi leur propre place dans le marché de la vente au détail canadien en vendant des articles de mode dans les rues de Toronto, de la région du Grand Toronto et plus loin encore. Puisqu’elles s’imaginaient lancer une entreprise dérivée des camions de cuisine de rue, elles ne s’attendaient pas à rencontrer autant de nids de poule sur le chemin du succès. Toutefois, le jeu en a valu la chandelle. Un peu plus d’un an plus tard, nous avons demandé à Ashley de nous expliquer comment elle et Emily ont surmonté les obstacles bloquant la route qui leur a permis d’arriver là où elles sont aujourd’hui. 

 

Lors des débuts de fashiontruck Canada, quelle a été la première réaction des clients?

Les clients étaient très excités, ce qui nous emballait. Nous stationner dans les rues et faire du réseautage dans la région du Grand Toronto (RGT) a été extrêmement bénéfique pour nous. Nous avions prévu nous faire connaître et faire nos ventes près des festivals et des concerts, mais le stationnement dans les rues a été beaucoup plus lucratif. Nous déplacer, et être constantes dans nos déplacements, nous a été très utile. Nous avons un horaire semi-régulier qui peut changer en fonction du temps, mais, en général, nous nous trouvons aux mêmes endroits à peu près à la même heure chaque semaine.

Nous pensions que les festivals et les concerts seraient les endroits où nous effectuerions nos plus grandes ventes. Nous avions tort. Lorsque vous allez à un festival gastronomique, vous y allez pour la nourriture. Lorsque vous allez à un concert, vous y allez pour la musique. Certaines personnes étaient heureuses de nous trouver à ces endroits, mais la plupart des gens avaient d’autres priorités. Par conséquent, ces événements n’ont pas eu autant de succès que nous l’aurions imaginé.

 

Dites-nous-en plus au sujet de certains « nids de poule » rencontrés en chemin.

fashiontruck-canadaLa première fois que nous sommes allées au conseil municipal, nous nous sommes jointes aux rencontres concernant les camions de cuisine de rue, même si nous savions qu’il n’existait pas de permis pour les camions vendant des vêtements dans la rue.

Dans notre esprit, il serait très facile de s’installer de la même façon qu’un camion de cuisine de rue mais, en réalité, ça ne l’est pas. Une énorme part de planification concerne l’obtention des permis. Comme nous ne sommes pas vraiment un camion de cuisine de rue, nous n’avons aucun permis de propriété pour soutenir notre entreprise, et nous n’en aurons probablement jamais. Mais comme nous sommes les seules avec ce type d’entreprise en ce moment, nous avons trouvé un moyen de tout faire fonctionner.

Puisque nous n’avons pas le droit de nous trouver sur des terrains municipaux, le stationnement pose un gros problème. Nous avons dû chercher des endroits privés utiles à notre entreprise à des prix abordables. Certains espaces de stationnement coûtent 400 $ par jour, et certains autres situés au centre-ville coûtent jusqu’à 15 000 $ par semaine. La deuxième année a été plus facile puisque nos espaces de stationnement étaient prévus, donc nous savions où aller et à qui nous adresser. Nous sommes capables de gérer cette dépense maintenant, mais la question du stationnement reste une de nos grandes priorités.

Nous avons dû faire face à d’autres défis aussi, ce qui fait partie intégrante de toute entreprise, mais nos défis étaient quelque peu uniques.

  • La saison et le temps sont des facteurs déterminants de notre succès : ouvrir notre camion l’hiver a été un échec total, deux fois plutôt qu’une. Lors des journées particulièrement froides, il faut compter trois heures pour réchauffer le camion avec des chaufferettes, et personne ne veut se déshabiller pour essayer des vêtements quand il fait froid.
  • Garder le camion à une température fraîche l’été quand il fait chaud est aussi un défi de taille. Nous avons des ventilateurs et nous prévoyons installer des fenêtres dans le camion pour l’été, mais malgré tout, il peut faire très chaud dans la salle d’essayage. Maintenant, nous ouvrons en mars et nous fermons au mois d’octobre ou de novembre, selon le temps.
  • Éclairer l’intérieur du camion a aussi posé problème. Au départ, les lumières fonctionnaient à partir de la batterie du camion, ce qui l’a vidée plusieurs fois. Maintenant nous avons des batteries supplémentaires avec des chargeurs, utilisées seulement pour alimenter la lumière. Les autres soucis relatifs à la maintenance du camion proviennent du fait qu’on travaille justement dans un camion et que cela peut entraîner des coûts imprévisibles.

 

Comment votre entreprise a-t-elle évolué au cours de la dernière année?

Nous observons continuellement une croissance de notre entreprise, particulièrement avec les magasinages privés. Nous avons commencé à en faire quelques-uns à la fin de l’année dernière, et cela n’arrête plus depuis ce temps. Cette année, nous avons collaboré avec différents détaillants et vendeurs, comme Stella & Dot; nous accompagnons nos partenaires lors des événements qu’ils organisent. Nous planifions aussi plusieurs « partys » pour des filles désirant organiser un magasinage privé. Ces femmes peuvent boire du vin, relaxer et magasiner avec leurs amies. Il s’agit de l’expérience de magasinage ultime. Elles adorent ça, et nous aussi. Et nous continuons de connaître le succès grâce à ces événements.

Qu’est-ce qui rend fashiontruck si spécial?

Avant de lancer l’entreprise, j’ai travaillé comme styliste dans l’Ouest et j’ai appris à adopter une approche très confortable pour aider les clients. Cette expérience était complète : nous avions plus de 100 styles de jeans différents, et nous savions quel style allait avec quel client. Ce modèle d’entreprise très honnête et centré sur les clients fonctionne très bien pour fashiontruck. Je voulais apporter cette approche honnête et authentique aux clients de fashiontruck, sans toutefois être trop insistante et centrée sur les ventes.

En plus de notre mobilité évidente, qui nous distingue des autres détaillants, nous avons aussi l’occasion d’atteindre plusieurs publics et marchés cibles différents : de jeunes familles dans une région, des travailleurs professionnels dans une autre, tout dépend de l’endroit où nous nous trouvons. Nous avons l’impression d’être à l’avant-garde de la vente au détail. Le domaine de la vente au détail est en changement alors que les clients magasinent de plus en plus en ligne, car ils veulent essayer quelque chose de nouveau. Ils ne veulent pas se déplacer dans les grands centres commerciaux. En leur apportant la mode et les accessoires qu’ils veulent, ils peuvent magasiner dans un environnement confortable et personnalisé.

De plus, tout ce que nous achetons est choisi minutieusement : nous l’essayons et nous le touchons pour nous assurer de sa qualité. Nous avons donc une bonne idée de ce que nos clients veulent. C’est pourquoi nous avons un haut taux de roulement dans nos stocks. Je peux m’absenter une semaine et découvrir que tout a changé lors de mon retour. De plus, ce haut taux de roulement nous permet de suivre la mode, alors nous essayons de garder des articles que vous ne trouverez pas ailleurs.

 

Quels étaient les objectifs initiaux de votre entreprise, et comment ont-ils changé avec le temps?

Lorsque nous avons ouvert Eve, nous pensions ouvrir de nouveaux camions dans chaque ville principale du Canada en leur donnant tous un nom différent. C’était l’idée de départ. Nous avons rapidement découvert à quel point il était difficile de démarrer une entreprise et de la gérer, et en raison de tous les problèmes que nous avons eus avec la gestion des permis et du stationnement, nous avons découvert que ce serait un énorme défi que de continuer dans cette direction. L’idée de franchises est clairement présente, et on nous a même approchées avec cette idée de l’Australie et de Dubai, mais en ce qui concerne posséder et gérer tous les camions par nous-mêmes, nous attendrons de voir ce que l’avenir nous réserve.

 

Comment avez-vous suscité l’intérêt pour votre entreprise?

L’un des éléments les plus importants a été notre partenariat avec MasterCard. Le logo de MasterCard sur le côté de notre camion nous a apporté une crédibilité instantanée. Lorsque les acheteurs voient qu’une marque aussi reconnue travaille avec nous, ils nous font tout de suite confiance. MasterCard nous a commanditées comme première boutique mobile acceptant les paiements sans espèces, et les titulaires de cartes reçoivent toujours 10 % de rabais sur leurs achats. Les paiements sans espèces représentent une façon de payer facile, sécuritaire et efficace en plus de répondre aux demandes des acheteurs (qui s’éloignent de plus en plus des achats en argent comptant).

Les médias sociaux sont notre deuxième plus grand créateur d’intérêt, après notre partenariat avec MasterCard. Nous indiquons nos emplacements, nos ventes, nos promotions, nos voyages à venir, nos partys et plus encore sur les médias sociaux.

Trouvez-nous sur Twitter

Nous utilisons Twitter pour offrir des idées de mode, mais aussi pour indiquer à nos clients où ils peuvent nous trouver.

fashiontruck-canada-twitter

 

Toujours ouvert sur Facebook

Les clients ne veulent pas toujours appeler pour savoir si nous avons leur grandeur en stock, alors nous utilisons FB comme moyen de communication, et nous répondons directement aux demandes concernant la disponibilité des articles.

fashiontruck-canada-facebook

 

Sens de la mode sur Instagram

Lorsque nous lançons une nouvelle ligne de vêtements ou lorsque nous partageons les styles de la prochaine saison, Instagram nous permet de partager les nouvelles tendances avec nos abonnés. Nos abonnés peuvent trouver tout ce qu’ils cherchent sur notre compte Instagram en plus de pouvoir utiliser cet intermédiaire pour communiquer avec nous.

fashiontruck-canada-instagram

Instagram, Facebook et Twitter nous ont grandement aidées à croître, et grâce à ces médias sociaux, nous avons beaucoup discuté avec les gens. Nos coordonnées personnelles et commerciales sont toujours disponibles pour nos clients, ce qui leur permet de communiquer facilement avec nous. Je traite un grand nombre de ventes à partir d’Instagram aussi. Les gens voient l’image d’un article et m’envoient un message pour me dire qu’ils veulent l’acheter, donc je finis par le leur expédier.

Nous avons découvert qu’interagir avec nos clients est très important. Discuter avec les clients et leur laisser savoir que vous tenez à eux est un élément essentiel pour faire croître votre entreprise. Par exemple, une fille m’a envoyé un message me disant qu’elle aurait aimé que notre camion reste ouvert une heure plus tard puisqu’elle ne pouvait pas venir avant la fermeture prévue à 18 h. Alors, ce soir-là, le camion est resté ouvert à cet endroit jusqu’à 19 h, juste pour elle. Je m’occupe personnellement de tous les médias sociaux. Je n’envoie pas vraiment de courriel – je n’aime pas recevoir des courriels de marketing, alors je n’en envoie pas à mes clients. Les gens sont généralement plus actifs sur les médias sociaux, et peuvent donc décider s’ils veulent suivre ou pas ce que vous avez à dire.

Nous avons aussi créé quelques mots-clics (hashtags) pour permettre à nos fans de nous suivre : #shopthetruck, #fashiontruckcanada

 

Quels sont les besoins d’un camion de mode en tant que petite entreprise?

Je pense que ceci s’applique autant à nous qu’à tous les propriétaires de petites entreprises : magasiner et acheter des produits locaux est très important. Acheter des chocolats et des fromages dans une entreprise locale plutôt que dans un magasin à grande surface peut faire toute la différence. Nous avons besoin d’acheteurs qui ont cette mentalité et qui pensent à acheter des produits provenant des petites entreprises pour les aider à croître.

Nous avons aussi besoin d’un élément unique : des piétons. Les gens se déplaçant à pied sont très importants pour notre entreprise; ils nous permettent de nous faire connaître. Si vos amis ou vos médias sociaux ne vous ont pas parlé de nous et qu’en plus vous ne marchez pas près de notre camion, vous ne saurez probablement pas que nous existons.

 

À quel moment avez-vous pensé au traitement des transactions et aux bénéfices reliés à la non-manipulation d’argent comptant?

Utiliser les paiements sans espèces a été une très bonne idée : c’est rapide, simple et sécuritaire. Les employés n’ont pas besoin de manipuler de l’argent comptant, et nous n’avons pas besoin d’aller à la banque chaque semaine.

L’utilisation des paiements sans espèces est aussi très efficace, mais pour ce faire, nous avions besoin d’un acquéreur de transactions qui s’assurerait de cette efficacité. Moneris a répondu à l’appel. Notre système de paiement s’est éteint lorsqu’il a détecté un fraudeur potentiel et, en moins de 30 minutes, un technicien de Moneris est arrivé pour résoudre le problème. Je ne sais pas comment ça s’est produit, mais le technicien de Moneris a désactivé le terminal sur le champ pour nous protéger ainsi que protéger nos clients, puis il a résolu le problème immédiatement. Le système de paiement mobile PAYD Pro Plus nous permet aussi de traiter les transactions directement à partir de notre tablette ou de notre téléphone intelligent, à partir de la maison ou aux spectacles lorsque nous n’avons pas notre camion. Cette technologie est super pratique et facile à transporter, ce qui compte aussi beaucoup à nos yeux.

 

Quels conseils donneriez-vous aux propriétaires de petites entreprises désirant prendre de l’expansion comme fashiontruck?

  1. Les médias sociaux sont très importants. Peu importe qui vous êtes ou ce qu’offre votre entreprise, les gens adorent regarder des photos et en être inspirés.
  2. Parlez avec vos clients dès que c’est possible. Que ce soit par l’entremise d’un commentaire Facebook, d’un message Instagram ou d’un courriel privé, prenez toujours le temps de communiquer avec eux et de répondre à leurs questions ou de prendre leurs inquiétudes en considération.
  3. Soyez présents dans la communauté, en vous associant à un organisme de bienfaisance ou en effectuant des dons. Chaque action compte. Par le passé, nous avons fait des dons à des organismes de bienfaisance et à des écoles locales. Appuyer les gens autour de vous est toujours important.
  4. Notre façon authentique de servir nos clients est aussi un élément clé : les clients aiment toujours être traités comme une personne, et non pas comme une vente.
  5. Finalement, continuez de travailler fort. Si vous voulez devenir un entrepreneur et posséder votre propre petite entreprise, vous devrez surmonter les défis et persévérer lorsque ça ira mal. Tentez votre chance et soyez prêts à prendre des risques. Une des choses que j’ai apprises grâce à tout ça c’est qu’en investissant peu, on obtient beaucoup.

 

Quels sont les futurs plans de fashiontruck Canada?

Eh bien, nous espérons vraiment pouvoir agrandir notre entreprise à l’aide de franchises, mais avant tout, nous aimerions lancer notre boutique en ligne dans un futur rapproché. Nous expédions déjà partout au Canada strictement grâce aux réseaux sociaux, et avoir une boutique en ligne nous permettrait de traiter les commandes de nos clients beaucoup plus efficacement. Nous pensons aussi qu’il s’agit de la prochaine étape normale pour fashiontruck. Parfois nous publions un article sur Instagram et nos stocks sont épuisés avant même que nous mettions cet article dans notre camion. Les ventes en ligne représentent un nouveau défi, et nous avons hâte de nous y attaquer, de voir ce projet croître et de le voir porter ses fruits.

Article précédent
Les clients d’aujourd’hui veulent magasiner en ligne: Analyse de Jose Neves, le cerveau derrière Farfetch.com
Les clients d’aujourd’hui veulent magasiner en ligne: Analyse de Jose Neves, le cerveau derrière Farfetch.com

En plus des avantages financiers évidents, le commerce électronique apporte une foule d’autres avantages au...

Article suivant
Comment créer une page Facebook pour votre entreprise en seulement 5 minutes
Comment créer une page Facebook pour votre entreprise en seulement 5 minutes

Vous pensez peut-être que votre entreprise n’a pas besoin d’une page Facebook. Apprenez comment créer une P...

×

Reçevez nos articles par courriel.

Prénom
!
Merci!
Error - something went wrong!