Comment se comporte votre entreprise?

May 1, 2015 Moneris

Chaque trimestre, Corporation Solutions Moneris (« Moneris ») prépare le rapport sur les dépenses de Moneris, un aperçu complet des dépenses de consommation au Canada. À titre de chef de file du marché, Moneris est en mesure de fournir des faits représentatifs concernant le marché qui peuvent vous aider à prendre des décisions d’affaires réfléchies. Le rapport traite de secteurs clés de l’industrie, comme le vêtement, la vente au détail spécialisée, la restauration et l’hôtellerie, et distingue les tendances régionales en comparant les volumes de dépenses de 2013 avec ceux de l’année précédente.

Les mouvements de croissance et de déclin en matière de dépenses, qui illustrent les manières dont les Canadiens dépensent leur argent, sont particulièrement intéressants. Des niveaux élevés de dépenses pourraient être interprétés comme un signe de la force de l’économie canadienne. Cependant, en réalité, le contraire pourrait aussi être vrai. Lorsque les dépenses sont au ralenti, le facteur sous-jacent pourrait être un ralentissement global de l’économie. Le rapport sur les dépenses de Moneris du Tr1 de 2013 reflète cette situation.

Infographic 1

Alors que les dépenses globales sont en hausse au Canada, les volumes de dépenses ont graduellement diminué durant le premier trimestre de 2013. En janvier, les dépenses s’étaient accrues de 4,38 %, comparativement au premier trimestre de 2012, alors que le mois de mars n’a connu qu’une hausse de 2,7 %. Cette situation peut être attribuable à un congé pascal précoce (en mars cette année). En conséquence, plusieurs entreprises étaient fermées le Vendredi saint et le dimanche de Pâques. Même les dépenses des entreprises qui sont restées ouvertes peuvent avoir indiqué une importante baisse, comparativement aux week-ends réguliers, parce que de nombreux Canadiens ont choisi de rester à la maison.

Alors, comment s’est comporté votre secteur de l’industrie durant le premier trimestre de 2013?

Selon le rapport, les dépenses ont été les plus importantes dans les catégories de l’hôtellerie, des magasins d’alimentation et de la restauration, suivie de près par la catégorie du divertissement. La restauration rapide a continué d'alimenter la croissance dans le secteur de la restauration – une tendance observée au cours des quelques derniers trimestres –, ce qui peut être attribuable aux technologies pratiques de paiement rapide qui sont maintenant offertes dans plusieurs établissements de restauration rapide.

Infographic 2

Quant au secteur de la vente au détail spécialisée, les volumes de dépenses ont été changeants durant le Tr1. Les amoureux des animaux ont dominé la croissance des dépenses. Notamment, les animaleries et les magasins d'aliments pour animaux ont connu la plus forte hausse des dépenses, soit de 12,15 %. Cela peut signifier que plusieurs Canadiens dépensent pour leur animal de compagnie plutôt que pour eux-mêmes. Les magasins d'articles sportifs et les fleuristes ont aussi observé de fortes augmentations des dépenses, en hausse de 7,96 % et de 5,2 % respectivement; alors que les librairies ont enregistré une légère baisse de 4,66 %, probablement attribuable à l’intérêt croissant pour les livres électroniques et les commandes de livres en ligne.

Pour de nombreux clients, le premier trimestre n’est pas le moment idéal pour acheter des articles coûteux, notamment les appareils électroniques, parce que beaucoup d’entre eux se rétablissent des achats effectués durant la période des Fêtes. Les Canadiens peuvent aussi choisir d’attendre jusqu’au « vendredi noir » et au 26 décembre, lorsque les commerçants offrent des prix très réduits. Durant ce trimestre, les ventes de radios, de téléviseurs et de chaînes stéréophoniques ont diminué de 1,38 %, comparativement à la même période l’an dernier. Les détaillants d’appareils photo et de services photographiques ont eux aussi connu une baisse des dépenses durant ce trimestre (de 4,42 %), ainsi que les magasins de chaussures, les centres de santé et établissements thermaux, les boutiques de produits de beauté et les bijouteries.

Le secteur du vêtement a également constaté une légère diminution (de 0,42 %), tout comme le secteur ménager (de 0,15 %), qui comprend l’ameublement, les magasins d’accessoires de pelouse et jardin, les services de menuiserie et d’aménagement paysager. Un hiver long et froid a possiblement incité plusieurs Canadiens à repousser les achats de ces articles jusqu’au printemps.

Infographic 3

Dans l’ensemble, le rapport sur les dépenses du Tr1 de Moneris souligne plusieurs tendances positives sur le plan des dépenses, ce qui représente une excellente nouvelle pour les commerçants. Il sera intéressant de constater si ces tendances se poursuivent durant l’année et ce que réserve le deuxième trimestre.

En terminant, nous vous invitons à comparer vos résultats de vente à vos volumes de dépenses pour votre secteur d’affaires dans les rapports de pairs qui se trouvent surMarchand DirectMC de Moneris.

A propos de l'auteur

Moneris

Solutions Moneris traite plus de 3 milliards de transactions par carte de crédit et de débit par année pour plus de 350 000 commerçants en Amérique du Nord. Nous avons plus de 1 300 employés dévoués qui s'y connaissent en matière de traitement de transactions et savent comment vous faire profiter de leurs connaissances.

Suivre sur Twitter Plus de contenu de Moneris
Article précédent
La prochaine évolution des paiements sans fil
La prochaine évolution des paiements sans fil

Les modes de paiement changent à grande vitesse. L’an dernier, 3,4 millions de Canadiens se sont servis de ...

Plus d'articles

×

Reçevez nos articles par courriel.

Prénom
!
Merci!
Error - something went wrong!