Quatre signes que votre processus de paiement à vos fournisseurs doit être mis à niveau

June 20, 2018

En tant que propriétaire d’entreprise, vous effectuez des paiements réguliers à des fournisseurs en échange de matériaux bruts, de fournitures de production ou même de services de transport afin que les activités de votre entreprise se déroulent sans heurts. Toutefois, les processus de paiement aux fournisseurs peuvent s’avérer difficiles, car les paiements interentreprises n’ont pas évolué autant que ceux des consommateurs.

Si l’un ou plusieurs des scénarios suivants ressemblent à votre expérience régulière, vous devriez songer à mettre à jour votre processus de paiement aux fournisseurs et à passer à une solution plus intelligente.

1. Vous utilisez encore de l’argent comptant.

Auparavant, l’argent comptant était le mode de paiement par excellence pour tous les types d’achats, qu’il s’agisse des paiements aux consommateurs ou interentreprises. Toutefois, cette façon de payer a été mise de côté au fil de l’évolution des technologies, et ce n’est pas pour rien.

Retirer d’importantes sommes d’argent de son compte bancaire peut s’avérer difficile en raison des règles et des restrictions mises en place par les banques afin que votre argent demeure dans votre compte. Perdre de l’argent est également très facile, tout comme oublier si le fournisseur a bien reçu le paiement ou non. Malheureusement, une fois l’argent perdu, il est impossible de le retrouver. N’oubliez pas que vos fournisseurs éprouvent également les mêmes difficultés que vous à cause de l’argent comptant.

2. Vous écrivez encore des chèques.

Les chèques constituent le mode de paiement aux fournisseurs traditionnel le plus commun, et il est encore utilisé fréquemment de nos jours. Par contre, les chèques peuvent s’avérer être une source de complications, non seulement pour le fournisseur qui les reçoit, mais également pour vous. Envoyer un chèque à un fournisseur nécessite un envoi postal ou une remise en personne, ce qui prolonge le processus de paiement et en réduit l’efficacité. Il faut également tenir compte du temps que le fournisseur prend avant de déposer le chèque à la banque ainsi que de la période à attendre avant que les fonds soient dégelés dans le compte bancaire du fournisseur. 

Tout comme c’est le cas avec l’argent comptant, les bouts de papier que sont les chèques doivent être gérés avec précaution, car ils sont faciles à perdre, à remplir incorrectement ou à endommager.

3. Votre processus de paiement interrompt les activités de votre entreprise.

Le processus de paiement aux fournisseurs ne devrait être qu’une petite partie des activités de votre entreprise, non pas quelque chose qui les interrompt. Si payer vos fournisseurs signifie se rendre à la banque, au bureau de poste ou même directement chez votre fournisseur, vous devriez songer à adopter un autre mode de paiement qui ne vous fait pas perdre autant de temps.

4. Vos fournisseurs et vous n’utilisez pas les mêmes systèmes.

Si vos fournisseurs et vous préférez gérer vos paiements de façon différente, vous pourriez compliquer le processus de paiement général pour rien. Si vous préférez utiliser les chèques, mais que votre fournisseur préfère les transferts électroniques, il est possible que votre chèque dorme dans la boîte aux lettres d’un comptable alors que ses autres paiements sont payés en ligne. Ou, peut-être préférez-vous payer en argent comptant, mais que votre fournisseur utilise un logiciel de comptabilité et qu’il n’a pas d’employé responsable des dépôts bancaires. Utiliser le même système permet d’éviter les nombreux problèmes découlant de l’utilisation de plusieurs canaux.

Si l’un de ces quatre problèmes ressemble à ce que votre entreprise vit régulièrement, il est peut-être temps de mettre à niveau votre processus de paiement aux fournisseurs. Pour en savoir plus sur les options de paiement interentreprises offertes par Moneris, consultez nos articles Un mode de paiement qui en vaut la peine : Quatre avantages que les fournisseurs peuvent tirer des cartes de paiement commerciales ou Le chèque n’est pas à la poste, ou pourquoi les solutions de paiement modernes sont utiles pour les entreprises canadiennes.


L’information contenue dans le présent blogue est fournie à titre informatif seulement et ne représente pas de conseils d’ordre juridique, financier ou autre.

Article précédent
Les avantages de PAYD Pro, le lecteur de cartes de débit et de crédit mobile de Moneris
Les avantages de PAYD Pro, le lecteur de cartes de débit et de crédit mobile de Moneris

Article suivant
L’avenir (possible) de la technologie de paiement
L’avenir (possible) de la technologie de paiement