Questions et de réponses avec Jeff Guthrie, chef des ventes et du marketing à Moneris

June 4, 2018

En tant que chef des ventes et du marketing à Moneris, Jeff est responsable des ventes, du marketing, des communications, de la tarification et des relations avec les partenaires bancaires. Grâce à sa vaste expérience dans l’industrie des paiements, qu’il s’agisse de son travail à RBC ou dans les débuts de Moneris, il a constaté d’emblée la croissance exceptionnelle des domaines de la technologie et des paiements ainsi que les effets de cette expansion sur la vie quotidienne.

Nous avons discuté avec Jeff afin d’en apprendre davantage au sujet de sa carrière au sein de l’industrie des paiements, de sa façon de rester au fait de la technologie et de son succès dans les ultramarathons, tout en gérant deux importants services à Moneris.

Ta carrière s’est déroulée en grande partie dans le monde des finances et des paiements, qu’il s’agisse de RBC ou de Moneris. Qu’est-ce qui renforce ton engagement envers cette industrie depuis tes premiers postes à RBC?

Je trouve que de permettre aux consommateurs de payer et aux commerçants de recevoir le paiement est fascinant. L’industrie des paiements est souvent au premier plan en matière de nouveaux développements et d’innovations. Amazon, Uber et Airbnb n’existeraient pas si l’argent ne pouvait pas se transférer aussi facilement d’un participant à l’autre lors d’une transaction.

Moneris améliore la vie des Canadiens en atténuant les difficultés liées aux paiements de leurs biens et de leurs services. Pensez tout simplement aux paiements sans contact qui ont changé la façon dont les Canadiens paient leurs achats quotidiens. Grâce à ce mode de paiement, les consommateurs et les commerçants ont pu économiser du temps en n’ayant pas à s’attarder sur l’importance de recevoir ou de donner le change exact. Aujourd’hui, la plupart des Canadiens ont seulement un faible souvenir d’une époque durant laquelle l’argent comptant et les chèques dominaient les transactions quotidiennes.

Il est génial de faire partie d’une industrie qui entraînera probablement la fin de l’utilisation de la monnaie physique dans les 10 à 15 prochaines années. Nous utilisons la monnaie physique depuis que les Romains ont introduit les premières pièces de monnaie. Pour les prochaines générations, ce type de paiement désuet ne sera plus qu’un simple souvenir, surtout en raison de nos efforts pour changer l’industrie du paiement.

Tu es reconnu comme étant une personne très active, et tu nous as déjà parlé en détail des ressemblances entre la course et la gestion d’une entreprise. Par contre, nous discutons très peu de ta façon de trouver le temps de t’entraîner pour des ultramarathons tout en occupant un poste très important à Moneris. Comment gères-tu la conciliation travail-vie personnelle lorsque le niveau d’engagement dans ta carrière et dans ta vie personnelle est si important?

Je suis chanceux d’avoir plus de contrôle sur ma conciliation travail-vie personnelle que la majorité des gens, d’avoir des enfants qui ont atteint l’âge adulte et de recevoir le soutien de ma femme. De plus, la technologie d’aujourd’hui permet de travailler n’importe où et n’importe quand, en plus de rendre notre gestion du temps bien plus efficace. Cela dit, je crois que la clé d’une bonne conciliation travail-vie personnelle est de savoir dire non, sans ressentir de la culpabilité ni avoir peur de manquer une occasion.

Lorsque je souhaite atteindre un objectif important, comme courir un ultramarathon, je sais que je vais devoir refuser de nombreuses autres occasions qui peuvent survenir. Cette situation s’applique également à Moneris. Chaque fois que nous acceptons un gros projet ou une initiative importante, nous devons refuser bon nombre d’autres occasions. Savoir comment dire non sans se sentir coupable est très important. Définir les tâches sur lesquelles je dois me concentrer et les tâches qui ne sont pas des priorités m’aide énormément à dire non, et ce, sans le sentiment de culpabilité.

J’adopte également la philosophie orientale qui sous-tend que toutes les choses que tu possèdes finissent par te posséder, ce qui explique la présence de la grande statue de Bouddha dans mon bureau. Lorsque tu possèdes une voiture, une maison ou tout autre bien, il faut que tu lui consacres du temps. Je réfléchis donc beaucoup à mes achats et à mes engagements puisqu’une fois que j’ai pris ces derniers ou que ces objets m’appartiennent, ils nécessitent une partie de mon temps.

À ton avis, être capable de négocier ton temps comme tu le fais améliore ta façon de travailler? Pourquoi?

Oui, et je reviens à l’idée de savoir comment dire non sans ressentir de culpabilité.

L’un des aspects les plus intéressants de mon poste est que les occasions sont nombreuses. Il est donc extrêmement important pour moi de réfléchir aux tâches sur lesquelles je devrais consacrer mon temps et celles que je peux refuser. Consacrer énormément de temps à un projet est facile même s’il n’est pas si important dans l’ensemble. Tu te concentres tellement sur la tâche que tu ne peux pas prendre de recul et réfléchir à ce que tu fais vraiment.

Il est également important de ne pas avoir peur de changer ni d’arrêter simplement d’effectuer une tâche qui ne fonctionne pas ou qui ne produit pas les résultats voulus. Aujourd’hui, le succès vient avec la souplesse, ce qui signifie que vous devez échouer rapidement, apprendre rapidement, puis aller de l’avant. En tant que leader et parent, mon objectif est de créer un endroit sécuritaire où les gens de mon entourage peuvent apprendre de leurs échecs dans environnement stable et enrichissant.

Il est difficile de donner un exemple d’un élément qui ait eu une plus grande incidence sur le monde des affaires durant la dernière décennie que la croissance technologique. Comment t’assures-tu de demeurer au fait de toutes les innovations qui changent le fonctionnement des ventes et du marketing?

À mon avis, il y a deux façons. La première est d’être bien informé. Prendre le temps de lire au sujet de ce qui se passe dans le monde est important, car tellement de choses se passent chaque jour qu’il peut être difficile de tenir compte de tout. Le monde des finances et de la technologie en général croît à une vitesse si élevée que la seule vraie façon d’être au fait est de lire à ce sujet. Lire de nombreuses sources est également essentiel afin de ne rien manquer ou d’être impartial. J’ai une application sur mon téléphone qui me permet d’accéder à différents journaux et revues. Je peux toujours l’ouvrir et lire quelque chose de nouveau.

La deuxième façon de demeurer au fait de la technologie est de me répéter que je ne fais pas partie du marché cible. C’est-à-dire que le groupe de personnes assis dans la salle de conférence qui prend les décisions sur les mises à jour technologiques ou sur les produits ne comporte pas les gens qui utiliseront ces appareils quotidiennement. Nous ne sommes pas les gens auxquels nous vendons ces produits. Garder cette idée en tête lors d’une réunion ou d’une prise de décision importante me rappelle de demander l’opinion des clients.

Que disent-ils? Quels sont les sujets des courriels qu’ils envoient à l’équipe de l’expérience client? Et les sujets des conversations lorsqu’ils l’appellent? Une fois que je connais les préoccupations de nos clients, je sais quoi faire pour m’assurer que Moneris réponde parfaitement à leurs besoins.

Quels sont les conseils que les petites entreprises peuvent suivre dans le cadre de leurs activités quotidiennes afin d’améliorer leurs techniques de vente et de marketing? 

Le meilleur conseil que je peux donner aux petites entreprises est de s’adapter à la technologie, de bien la connaître et de commencer à l’utiliser à leur avantage.

La population vieillissante du Canada a une incidence sur le succès des petites entreprises.

Cette génération comprend les propriétaires de bon nombre de ces petites entreprises, et ceux-ci hésitent à adopter les nouvelles technologies ou attendent avant de les adopter. Moins d’un pour cent des petites entreprises investissent activement dans la technologie, et ce chiffre est inquiétant. Lorsque le propriétaire d’une petite entreprise hésite à adopter la plus récente technologie, les clients peuvent délaisser l’entreprise et plutôt faire affaire avec une entreprise qui est au fait des changements.

Cette idée que de suivre les avancements technologiques est difficile et coûte cher est fausse. Créer un site Web n’est pas difficile puisqu’il existe maintenant de nombreuses plateformes que vous pouvez utiliser afin de glisser-déposer les modules aux endroits voulus pour construire un site Web fonctionnel. Il suffit d’y inclure qui vous êtes et ce que vous faites, quelques images de vos produits ou de vos services, ainsi que vos coordonnées. Vous n’avez pas besoin d’avoir un système de pointe en place, mais les clients doivent pouvoir vous trouver en ligne.

Le meilleur conseil que je peux donner à une entreprise est de suivre le rythme de la technologie, de l’adopter et d’en tirer profit. La technologie aidera les différents secteurs de votre entreprise, qu’il s’agisse des ventes, du marketing ou des opérations. Si vous demeurez à l’affût de la technologie et des façons que les acheteurs prennent leurs décisions d’achat, votre entreprise connaîtra du succès.

Article précédent
Quatre services à valeur ajoutée qui améliorent l’efficacité des restaurants
Quatre services à valeur ajoutée qui améliorent l’efficacité des restaurants

Article suivant
Cinq conseils pour faire croître votre commerce de détail
Cinq conseils pour faire croître votre commerce de détail

×

Reçevez nos articles par courriel.

Prénom
!
Merci!
Error - something went wrong!