Les débits compensatoires par carte de crédit et votre entreprise : mythe ou réalité?

La fraude est une fâcheuse partie de la gestion d’une entreprise. La fraude par carte de crédit peut entraîner d’importantes pertes de revenus annuels, particulièrement lorsqu’on tient compte des pertes totales liées à la transaction, à la marchandise et aux coûts connexes.

Les débits compensatoires par carte de crédit et votre entreprise : mythe ou réalité?

Gérer les débits compensatoires peut s’avérer difficile pour les petites entreprises. Or, de nombreux propriétaires d’entreprise n’en savent pas beaucoup à leur sujet, du moins, jusqu’à ce qu’il soit trop tard et qu’ils doivent en assumer les coûts. Vous familiariser avec les frais liés aux débits compensatoires est donc important pour éviter d’avoir à les payer ainsi que pour protéger votre gagne-pain durant cette période inhabituelle. Vérifions donc vos connaissances au sujet des mythes et des réalités liées aux débits compensatoires.

VRAI OU FAUX : Un débit compensatoire est un remboursement demandé par la banque émettrice d’un titulaire de carte à la suite d’une transaction frauduleuse.

FAUX : Bien que des sources comme Wikipédia définissent un débit compensatoire comme un « remboursement forcé des fonds d’un consommateur », ce n’est pas toujours le cas. Un débit compensatoire se produit lorsque le paiement d’une transaction est annulé, ce qui peut se produire autant pour des transactions avec carte présente que des transactions avec carte absente. Plusieurs situations peuvent entraîner un débit compensatoire, mais parfois il s’agit simplement de la banque émettrice qui demande de plus amples renseignements au sujet d’une transaction. Voici d’autres raisons pouvant entraîner la création d’un débit compensatoire :

  • La fraude (comme les achats conclus au moyen d’une carte compromise)
  • Des procédures d’autorisation incorrectes (p. ex., le commerçant n’a pas obtenu l’autorisation de l’émetteur de carte)
  • Des erreurs de traitement
  • Des articles retournés ou non reçus
  • Une contestation de la qualité du service ou du produit reçu par le titulaire de carte

La fraude n’est qu’une raison parmi tant d’autres liée à l’émission d’un débit compensatoire. D’autres raisons peuvent être le fait qu’un client n’a pas reçu de crédit de l’entreprise à la suite d’un retour, un différend lié à un service, l’envoi d’une transaction sans autorisation, ou des frais portés deux fois à une carte de crédit.

Vous n’avez donc pas à avoir peur des débits compensatoires. Nous avons d’ailleurs des ressources pour vous aider à répondre aux débits compensatoires potentiels, comme des avis ainsi qu’un système de production de rapport facile à utiliser pour récupérer les renseignements requis.

VRAI OU FAUX : Il est impossible de détecter la fraude, particulièrement dans les transactions avec carte absente.

FAUX : Il existe de nombreux outils pour protéger votre entreprise lors des transactions avec carte absente (y compris les transactions téléphoniques, postales ou en ligne). Vous pouvez réduire les risques de fraude en ligne en connaissant les habitudes de vos clients ainsi qu’en reconnaissant les signes de fraude potentielle. Voici quelques exemples :

  • Un nouveau client commande un article très dispendieux ou le montant total de son achat est supérieur à la normale de votre commerce;
  • Plusieurs commandes sont passées durant une courte période;
  • L’adresse de facturation est différente de l’adresse de livraison;
  • Plusieurs tentatives d’achat ont lieu avec des renseignements de carte similaires (l’acheteur peut essayer de deviner les bons renseignements);
  • Plusieurs commandes sont conclues avec différentes cartes de crédit, mais elles ont toutes la même adresse de livraison;
  • L’expédition internationale est sélectionnée, et le service de vérification d’adresse n’est pas disponible;
  • Des recherches montrent que l’adresse n’existe pas ou qu’il est impossible de l’atteindre.

En plus de cerner les activités inhabituelles des clients, nous vous conseillons de vous munir d’outils de prévention de la fraude. Les fonctions suivantes sont les plus faciles à mettre en place pour minimiser les risques de fraude en ligne :

Code de vérification de carte (CVC) : Le CVC confirme que le client connaît le code à 3 ou 4 chiffres indiqué sur la carte utilisée, et cet outil le valide avec ce qui est enregistré à la banque émettrice de la carte.

Service de vérification d’adresse (SVA) : Le SVA compare l’adresse fournie par le client à celle enregistrée par l’émetteur de la carte de crédit.

Authentification du titulaire de carte en temps réel : L’outil 3-D Secure transmet en temps réel l’authentification d’un client en ligne aux émetteurs de carte par l’entremise des solutions VisaMD Secure, Mastercard Identity CheckMD et SafeKeyMD d’American Express. L’authentification basée sur les risques aide à valider les transactions en temps réel, ce qui améliore la vitesse et la sécurité des transactions, en plus de diminuer le nombre de paniers d’achat abandonnés.

Vous pouvez toujours passer à une solution de commerce électronique moderne comme Moneris Online, qui vous permettra d’offrir une meilleure expérience d’achat à vos clients tout en protégeant votre entreprise contre la fraude. Moneris Online vous offre tout ce dont vous avez besoin pour faire ce qui suit en toute simplicité : créer votre site Web, gérer votre commerce, accepter les paiements en ligne et protéger votre entreprise contre la fraude grâce aux outils intégrés. En plus d’être conformes à la norme PCI, nos fonctions additionnelles de protection contre la fraude, comme la solution Moneris Kount Essentiel, améliorent la sécurité des paiements, diminuant ainsi la possibilité de débits compensatoires.

Voici votre commerce en ligne complet : site Web, ventes et expédition. De plus, profitez de taux préférentiels d’UPS et d’une annulation de vos frais du forfait Bookmark pour entreprise pendant trois mois. Vendre en ligne!

Conservez des renseignements détaillés sur chaque achat. Lorsqu’un client communique avec sa banque émettrice pour contester un paiement, la banque entamera un débit compensatoire et elle a 120 jours à compter de la date de l’achat originale pour le traiter (à certaines exceptions près). Lorsque vous avez des preuves liées au code de raison du différend, il est important de répondre aux demandes dans les délais prescrits, car autrement, vous acceptez le débit compensatoire.

VRAI OU FAUX : Atténuer un débit compensatoire comporte plusieurs étapes et peut prendre plusieurs mois.

VRAI : Voici à quoi le processus ressemble habituellement :

  1. Le titulaire de carte communique avec sa banque émettrice au sujet d’une anomalie sur son relevé de carte de crédit.
  2. La banque émettrice vérifie la validité de la demande et détermine s’il y a bel et bien une raison de contester la transaction.
  3. Si c’est le cas, elle entame le processus de débit compensatoire et détermine un code de raison en fonction des renseignements fournis par le titulaire de carte.
  4. Les renseignements du débit compensatoire sont transférés à votre acquéreur de transactions (Moneris), et un avis vous est envoyé pour expliquer la façon de répondre à ce différend.
  5. Lorsque vous avez les documents justificatifs en main, envoyez-les-nous immédiatement pour que nous puissions vous représenter.
  6. Moneris étudie ensuite les documents pour déterminer si les renseignements fournis sont suffisants pour régler le différend. Si c’est le cas, le débit compensatoire est renvoyé à l’émetteur de carte et un redressement de l’ajustement est demandé. Si votre réfutation est considérée comme non valide ou insuffisante, elle sera refusée et de plus amples renseignements pourraient être demandés. 
  7. L’émetteur de carte étudie les documents reçus de Moneris et (avec l’accord du titulaire de carte) détermine si ces renseignements sont suffisants pour régler le différend. Si c’est le cas, le dossier est clos.  Si ce n’est pas le cas, le dossier passe alors à l’étape d’arbitrage de différend. À ce moment, le dossier peut être envoyé aux associations de cartes (p. ex. Visa, Mastercard, Discover ou UnionPay) pour qu’elles prennent une décision. Dans une telle situation, la décision rendue est finale.

Le processus lié aux débits compensatoires par carte de crédit peut s’avérer long et fastidieux, et de nombreuses personnes peuvent avoir à y participer. Il est donc normal que la majorité des commerçants préfèrent l’éviter.

VRAI OU FAUX : Votre acquéreur de transactions ne peut pas vous aider à minimiser les débits compensatoires.

FAUX : Les acquéreurs de transactions comme Moneris peuvent vous aider à réduire le nombre de débits compensatoires en minimisant certains risques.  Moneris offre d’ailleurs des renseignements détaillés sur les débits compensatoires pour aider les commerçants à mieux connaître ce sujet. Consultez notre guide sur la prévention des fraudes par carte de crédit pour en savoir plus sur les bonnes procédures d’acceptation des cartes dans le cadre des transactions avec carte présente ou carte absente.

Qu’il s’agisse d’un seul débit compensatoire ou d’une série de petits achats illégitimes, les répercussions de la fraude sur vos revenus peuvent être considérables. C’est pourquoi nous offrons une gamme d’outils de protection contre la fraude qui se complètent l’un et l’autre afin de créer une stratégie de prévention de la fraude efficace. Vous n’êtes pas certain des meilleurs outils à choisir pour votre entreprise? Communiquez avec un conseiller de Moneris pour discuter de nos diverses options de protection contre la fraude.


Les renseignements contenus dans le présent article sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne constituent pas des conseils d’ordre juridique, commercial ou autre, et ne représentent pas l’opinion de Moneris ou celle des sites Web ou des services cités dans cet article.

A propos de l'auteur

Tanya Nagi

Tanya is a Digital Strategy Manager at Moneris, splitting her time between creating go-to-market strategies and developing content to help entrepreneurs start, run, and grow their businesses.

Plus de contenu de Tanya Nagi
Article précédent
Pourquoi renforcer la sécurité en ligne est important pour les entreprises canadiennes
Pourquoi renforcer la sécurité en ligne est important pour les entreprises canadiennes

Article suivant
Commencer à vendre en ligne, ou comment utiliser votre site Web pour attirer des visiteurs
Commencer à vendre en ligne, ou comment utiliser votre site Web pour attirer des visiteurs