Les types et les signes de fraude liée aux retours

December 26, 2018

Après le magasinage des Fêtes et les échanges de cadeaux, il y a toujours des cadeaux qui retournent à leur point d’origine. Les détaillants connaissent très bien le grand volume de retours qui arrive juste après les Fêtes, mais il est important de vous assurer que ces retours sont effectués correctement afin d’éviter de nuire à votre entreprise. La fraude liée aux retours dans les commerces de détail représente un défi, c’est pourquoi il est important d’en reconnaître les signes afin de savoir si vous en êtes victime.

Qu’est-ce que la fraude liée aux retours?

Comme son nom l’indique, la fraude liée aux retours est une activité frauduleuse qui se passe après l’achat. Utiliser une carte volée est une activité frauduleuse qui se déroule durant le processus d’achat, alors que la fraude liée aux retours survient durant le processus de retour au moyen des tactiques décrites ci-dessous. La fraude liée aux retours dans les commerces de détail peut entraîner des pertes importantes pour les commerçants sur le plan du revenu ou des stocks s’ils ne reconnaissent pas les signes ou n’y prêtent pas attention.

Quelles sont les tactiques?

La première étape pour prévenir la fraude liée aux retours est de connaître les différents types de fraude liée aux retours. Une fois que vous connaissez les types de fraude liée aux retours, vous serez mieux préparé afin d’en repérer les signes dès que ceux-ci apparaissent dans votre commerce.

Retour de marchandise volée

Dans ce scénario, un individu vole un article, puis tente de le retourner en magasin au plein prix. Le voleur n’aura donc pas de reçu de vente, et votre système de gestion des stocks n’indiquera pas que l’article a été vendu. Vous pouvez prévenir ce type de fraude en ayant une politique de retour qui exige les reçus appropriés.

Contrefaçon de reçus

Dans ce scénario, une personne qui vole un article et tente de le retourner au moyen d’un vieux reçu, ou d’un reçu volé ou contrefait. Il existe plusieurs façons pour empêcher cette tactique, et ce, selon la manière dont votre solution de PDV imprime les reçus. Par exemple, si un reçu est imprimé avec un UGS, assurez-vous que le reçu correspond à l’article qui est retourné. S’il n’y a aucun UGS sur le reçu, montrez à vos employés comment repérer un bon reçu et établissez un délai de retour dans votre politique de retour.

Échange d’étiquettes de prix

Dans ce scénario, une personne remplace l’étiquette de prix d’un article dispendieux avec celle d’un article à prix moindre, puis elle achète l’article au prix moindre. Lorsque le fraudeur retourne l’article, il retire l’étiquette indiquant le prix moindre et demande un remboursement de la valeur initiale. Ce type de fraude peut être évité de plusieurs manières, notamment en ayant des étiquettes de prix qui ne comprennent pas des autocollants ou des parties interchangeables et en s’assurant que le code à barres d’un article est lu correctement.

Essayage

Dans ce scénario, une personne achète un article correctement, l’utilise une ou plusieurs fois, puis le retourne comme étant non utilisé en demandant un remboursement complet. L’essayage est un concept présent dans plusieurs secteurs, mais il est particulièrement courant dans les magasins de vêtements, où les clients achètent un vêtement pour un événement précis et le retournent le jour suivant. Assurez-vous donc que vos employés examinent tous les articles retournés et que votre politique de retour est stricte et bien définie.

Il vous est important de reconnaître les signes de fraude dans les commerces de détail et d’adopter une approche préventive afin d’éviter des pertes inutiles. Pour en savoir plus sur la fraude, consultez nos articles Les cinq principales raisons derrière les débits compensatoires et Prévention de la fraude lors des transactions en ligne [Webinaire]


L’information du présent article est fournie à titre informatif seulement et ne constitue pas des conseils d’ordre juridique, commercial ou autre, et ne représente pas l’opinion de Moneris ou celle des sites Web ou services cités dans cet article. 

Article précédent
Quatre conseils afin de préparer votre entreprise pour l’année 2019
Quatre conseils afin de préparer votre entreprise pour l’année 2019

Article suivant
Nos dix articles les plus populaires de 2018
Nos dix articles les plus populaires de 2018