Réponses à vos questions les plus urgentes concernant les taxes et les impôts

May 27, 2020

Votre première petite entreprise n’a pas encore un an. Vous savez que vous devez rembourser des taxes et des impôts éventuellement, mais lesquels? Quel montant devez-vous payer? Et à quelles déductions avez-vous droit?

Vous avez sûrement plusieurs questions de la sorte, et nous vous comprenons. Les taxes et les impôts sont un mystère pour de nombreuses jeunes petites entreprises.

Réponses à vos questions les plus urgentes concernant les taxes et les impôts

Alors, la bonne nouvelle est que si vous vous posez la question, d’autres propriétaires d’entreprise se la posent aussi. C’est pourquoi nous avons dressé une liste de réponses aux questions les plus populaires des propriétaires de petites entreprises concernant les taxes et les impôts. Après tout, nous sommes là pour vous aider.

« Quels impôts et taxes dois-je payer en tant que propriétaire d’une petite entreprise? »

La réponse est qu’il n’y a pas de bonne réponse. Cependant, nous avons créé un guide pratique afin que vous sachiez tout ce que vous avez besoin de savoir pour votre première saison fiscale. Vous y trouverez notamment les types de taxe et d’impôt correspondants aux différents types d’entreprise.

En général, vous devez rembourser les taxes de vente provinciale et fédérale, ou la taxe de vente harmonisée (selon votre emplacement), ainsi que l’impôt sur le revenu. De plus, si vous avez des employés, vous devrez payer les cotisations sociales. Si vous vendez des biens importés, ou si vous exportez vos produits à l’étranger, des taxes d’accise et des tarifs douaniers peuvent s’appliquer.

« Quel montant dois-je mettre de côté pour rembourser les taxes et les impôts? »

En réalité, le montant est différent pour tout le monde. Il dépend notamment du type d’entreprise que vous gérez, des revenus que vous générez et des types de bien ou service que vous vendez.

Cette liste pratique de RBC comprend les principaux facteurs dont il faut tenir compte, notamment la compréhension de votre calendrier de paiements et la déclaration de vos impôts et taxes selon le montant que vous avez facturé au cours de l’année (et non celui que vous avez reçu). N’oubliez pas vos obligations en matière de RPC et de RRQ!

« À quelles déductions ai-je droit? »

Vous avez certainement entendu parler des dépenses déductibles d’impôts lorsque vous travaillez à la maison ou dans votre propre véhicule, par exemple les coûts liés à Internet, à l’électricité, à votre véhicule et aux voyages d’affaires. Cet article (en anglais seulement) résume bien les types de dépenses déductibles d’impôts que vous pouvez déclarer.

Comme l’indique cet article de RBC, il y a deux types de personne : celle qui est trop conservatrice au sujet des dépenses déductibles d’impôts, et celle qui pense que tout est déductible d’impôts.

La réponse se situe, bien sûr, entre les deux extrêmes. Comme mentionné, tout dépend de votre type d’entreprise. Discuter avec votre conseiller financier au sujet des reçus que vous devez garder au cours de l’année est une bonne idée En parlant de reçus...

« Dois-je vraiment garder tous mes reçus? »

Il n’y a pas de mal à les garder. Cet article utilise un excellent exemple, que nous vous résumons ici : si une dépense de 50 $ à une station-service s’affiche simplement sur votre relevé de carte de crédit, il est impossible pour vous de prouver que le montant total comprend uniquement le coût de l’essence.

La règle d’or : si une dépense est liée à votre entreprise et qu’elle n’est pas facturée périodiquement et automatiquement (p. ex. factures d’Internet ou de téléphonie), gardez le reçu.

Vous avez d’autres questions? Communiquez avec un expert

Nous espérons que ces réponses vous rassurent lors de la saison des taxes et des impôts. Si vous avez toujours des préoccupations, n’oubliez pas que vous n’êtes pas seul. Vous pouvez prendre un rendez-vous avec un conseiller financier, qui vous accompagnera dans tous les scénarios propres à votre entreprise.


Les renseignements contenus dans le présent article sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne constituent pas des conseils d’ordre juridique, commercial ou autre, et ne représentent pas l’opinion de Moneris ou celle des sites Web ou des services cités dans cet article.

Article précédent
Comment bâtir un site Web pour votre petite entreprise
Comment bâtir un site Web pour votre petite entreprise

Article suivant
Votre entreprise est-elle prête pour la saison fiscale?
Votre entreprise est-elle prête pour la saison fiscale?